Projet 2020 – Kalakeri, Inde

De gauche à droite : Renaud St-Pierre Lamy, Randy Yantha, Elizabeth Rivard, Stacey Carpentier, Mathieu Blanchard et Jacob-Olivier Leblanc.   

C’est avec enthousiasme que l’équipe 2020 s’associe avec Ingénieurs Sans Frontière Québec, un nouveau partenaire, pour réaliser son projet. Les membres s’envoleront donc vers Kalakeri en Inde, tout près de Dharwad dans l’état du Karnataka. Le projet consistera en la restauration des infrastructures désuètes de l’école Kalkeri Sangeet Vidyalaya, fondée et appartenant à Jeunes musiciens du monde. Concrètement, les étudiants auront la mission de construire un centre multifonctionnel comprenant une cuisine et une salle d’hygiène. La restauration de l’infirmerie et l’apport en électricité et en eau feront également partie du projet.   

Présentement, la cuisine expose une structure vieillissante avec une toiture percée à plusieurs endroits. Les cuisinières ont des problèmes de stockage par manque d’optimisation de l’espace de travail et elles sont soumises à des émanations toxiques par la cuisson au charbon. Cette pièce permet de nourrir plus de 300 personnes, et ce, trois fois par jour. Elle est capitale pour le maintien de l’école. Dans l’optique d’améliorer les conditions de travail des femmes et de leur offrir un milieu de vie plus sain et sécuritaire, une nouvelle source d’énergie sera également mise en place.     

Malgré que l’éducation soit obligatoire, dans l’état du Karnataka, encore un enfant sur deux n’a pas de scolarisation. Les enfants issus de milieux ruraux sont davantage touchés, particulièrement les jeunes filles. Les moyens financiers et le manque d’infrastructures en sont les principales causes. Jeunes musiciens du monde a pour mission de permettre aux jeunes issus de milieux à risque de se développer. L’éducation des jeunes Indiens de cette école est donc gratuite, incluant les trois repas par jours, un toit pour la nuit ainsi que des vêtements propres.   

Aujourd’hui, la malnutrition et la pollution sont les deux plus grands facteurs de morts prématurées ou de maladies graves en Inde. La reconstruction de la cuisine aura, à long terme, de nombreux avantages tel que de permettre une meilleure éducation, améliorant ainsi la qualité de vie et la santé des jeunes. L’organisme Jeunes musiciens du monde promeut la bienveillance, le partage et la compassion. Son objectif principal est d’offrir une éducation centrée sur les intérêts, les forces et les capacités de l’enfant. Ainsi, il intègre plusieurs compétences sociales, il bénéficie d’un régime alimentaire nutritif et de plusieurs services de santé. Ces valeurs et principes de l’organisme québécois ont particulièrement touché les membres du GCIUS 2020.     

Pour en apprendre plus sur les Jeunes musiciens du monde vous êtes invités à consulter le lien suivant : Les Jeunes musiciens du monde.