Projet 2012 - Tindila, Burkina Faso

C’est avec fierté que l’équipe du GCIUS a déployé ses efforts au Burkina Faso pour une troisième fois en cinq ans. Cette fois, l’édition 2012 se dirigea vers Tindila où elle travailla sur l’aménagement d’un périmètre maraîcher doté d’un système d’irrigation. Ce projet fût réalisé en partenariat avec l’association Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel (SEMUS). L’initiative de ce projet provenait de cet organisme local et d’un regroupement de femmes de Tindila. Ce projet représentait bien le mode de vie de la population, pour qui la culture maraîchère est une source de revenus importante. En effet, la demande pour des produits, tels la tomate et l’oignon, est grandissante dans les marchés.

Cependant, cette région du Burkina Faso est souvent aux prises avec des périodes de sécheresse dues aux conditions climatiques défavorables. Celles-ci rendent les terres impraticables, créant ainsi des pénuries de nourriture. L’aménagement du périmètre maraîcher permis à la population de pallier à ce problème. En effet, la construction de quatre puits busés et l’implantation d’un système d’irrigation semi-californien ont permis un approvisionnement continu en eau ainsi qu’une meilleure gestion de celle-ci.

Les quatre hectares de ce périmètre maraîcher sont subdivisés en parcelles de 200 m². De cette manière, 180 femmes bénéficient directement de ces terres arables, 365 jours par année. De plus, les retombées engendrées par ce projet touchent indirectement de nombreuses familles tout comme l’économie locale. Finalement, afin d’assurer la durabilité du projet, la SEMUS à former deux femmes pour veiller à l’entretien quotidien du périmètre maraîcher ainsi que deux mécaniciens pour s’occuper des équipements.