Projet 2007 - Chiclayo, Pérou

Le mandat du GCIUS 2007, réalisé dans la région de Chiclayo au Pérou, consistait en la construction d’une usine d’ensachage et de transformation de la canne à sucre en sucre brun, la panela, qui est un produit très prisé dans le commerce international. Chiclayo est une ville centrale au nord-ouest du Pérou. Sa position côtière à la croisée des chemins des Andes lui confère un avantage extrêmement intéressant pour le transit des différents produits agricoles.

Un aspect essentiel associé à la construction de ce centre de transformation résidait en l’incitation des agriculteurs à produire, à partir de la canne à sucre, de la panela plutôt que de l’eau de vie. La région est en effet aux prises avec un haut taux d’alcoolisme accompagné des problèmes sociaux qui y sont rattachés. De plus, la panela offre un débouché à la canne à sucre qui rapporte deux fois plus aux producteurs que la fabrication d’eau de vie.

Ce projet, appuyé et encadré par le Carrefour de Solidarité Internationale (CSI), fût réalisé en partenariat avec l’Asociación de promoción y desarrollo agrario « Progreso Agrario » (PRO-A), une coopérative d’agriculteurs du nord du Pérou active dans la communauté locale. Les produits issus de l’usine érigée par le GCIUS 2007 sont ainsi certifiés équitable (café, riz, cacao, luffa et panela). Ce centre permet aux cultivateurs régionaux de contrôler, gérer et vendre eux-mêmes un produit à haute valeur ajoutée. Les profits vont directement à la coopérative locale, laquelle permet aux agriculteurs de se regrouper et de partager des équipements qu’ils ne pourraient s’offrir individuellement. Cela se traduit, pour les agriculteurs et l’ensemble de la population, par l’amélioration des conditions de vie et des infrastructures. En effet, depuis sa création, la coopérative a généré des surplus financiers qui ont permis d’améliorer le réseau de transport et de construire des écoles dans la communauté et ce, en seulement quelques années d’activité.

Par ailleurs, responsable de l’étude d’impacts environnementaux, le GCIUS s’est également assuré de respecter et d’appliquer les normes établies par la politique environnementale du CSI et ce, tout au long des travaux.