Error
  • The template for this display is not available. Please contact a Site administrator.

Projet 2017 - Mbulu, Tanzanie

English

de l'arrière à l'avant, de gauche à droite : Antoine Paquette, Louis-Philippe Gauthier, Charles Bernard,  Jean-Félix Dansereau-Leclerc, Corinne Gauvreau-Lemelin, Melissa Windsor et Sophie Laflamme

 

Le projet de l’édition 2017, soit la réalisation d’un kilomètre de canaux d’irrigation, sera effectué en collaboration avec l’organisation locale MVIWATA Manyara, soit un regroupement des fermiers de la région. Ce partenariat permet au GCIUS de contribuer à un projet qui compte toucher les quelques 1200 habitants des village de Dirim en leur permettant d’avoir accès à 300 hectares de nouvelles terres irriguées.

 

L’irrigation des terres cultivables est un enjeu important avec de grandes retombées pour la sécurité alimentaire et l’économie des populations sujettes aux aléas des changements climatiques. La région de Dirim et Gatagujo compte près de 1500 hectares adaptés à l’irrigation alors que seulement 200 de ceux-ci le sont en ce moment. Ne recevant qu’entre 300 et 550 mm de pluie par année, ce qui n’est pas suffisant pour permettre la pratique de l’agriculture en saison sèche, l’irrigation demeure la seule façon d’atteindre deux périodes de récoltes par année. L’ajout des 300 hectares d’irrigation devrait faire passer les récoltes de 5 tonnes/hectare (2014) à 25 tonnes/hectare (2018) pour les cultures d’oignons, poivrons verts, carottes, fèves et ail.

 

En plus de participer à la construction des canaux, le GCIUS travaillera à l’optimisation de l’utilisation des ressources en eau en éliminant les fuites et en informant la population sur le système en place. Ce projet présente aussi l’opportunité pour le groupe de l’Université de Sherbrooke d’échanger ses connaissances avec les étudiants de l’Arusha Technical College, une université de la région bien établie dans le domaine de l’irrigation. La durabilité et la pérennité d’un projet étant deux valeurs importantes pour le GCIUS, la discussion qui sera mise-en-place avec les étudiants locaux s’inscrit directement dans un objectif de fournir aux populations les moyens de se développer et de demeurer autonome.

 

Tous les éléments d’un projet profitable et viable sont présents et les 6 membres du GCIUS 2017 travaillent déjà d’arrache-pied afin que celui-ci soit un succès!

 

Si vous désirez contribuer au projet, vous pouvez faire un don personnel ici.

 

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter les documents suivants :

Cahier de partenariat

InfoGCIUS novembre 2016

Ou encore vous pouvez regarder ce petit vidéo récapitulatif de la mission d'exploration effectuée en mai 2017.